Désinformation-Fake news: le FN aurait fabriqué un faux témoignage pour déstabiliser E.Macron

On appelle ça des boules puantes, des fake news (fausses informations, en anglais) ou tout simplement de la désinformation… Selon les révélations du site BuzzFeed pour Franceinfo, lors de la campagne présidentielle le Front national aurait fabriqué de toute pièce une vidéo dénonçant une supposée collusion entre la présidente de France Télévisions Delphine Ernotte et Emmanuel Macron.

Dans cette vidéo relayée par David Rachline (directeur de campagne de Marine Le Pen), on voit un homme présenté comme un journaliste de France Télévisions. Il affirme que Delphine Ernotte a été nommée à ce poste pour faire gagner François Hollande à la présidentielle puis, après le retrait de ce dernier, Emmanuel Macron. «Il a fallut soutenir coute que coute Macron avec l’objectif clair de faire battre Marine Le Pen», dit avec une voix masquée celui qui est censé être un ex-collaborateur de Delphine Ernotte. Il explique qu’il préfère garder l’anonymat pour « protéger » sa carrière.

Ce « journaliste » n’était en fait autre que Christophe Boucher, prestataire du FN et proche de Frédéric Chatillon, lui-même prestataire de services du FN et conseiller de Marine Le Pen, ecrit BuzzFeed qui qualifie le personnage de « sulfureux » (il a d’ailleurs été plusieurs fois mis en examen – NDLR)

Toujours d’après l’enquête de BuzzFeed, une autre source interne au parti, également salariée au moment de la présidentielle, affirme que « cette opération a été montée suite aux reportages d’Envoyé Spécial sur le FN ». Et c’est bien l’homme « chargé de réaliser les vidéos de campagne », Christophe Boucher, qui apparaît à l’écran.

La première source affirme que « ce sont Damien Philippot et Philippe Vardon qui ont monté ça ». Damien Philippot était le responsable du pôle rédaction de Marine Le Pen pendant la campagne. Philippe Vardon est le vice-président du groupe FN en Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Aucun des deux n’a souhaité répondre, ni Christophe Boucher le faux journaliste.

Franceinfo souligne que ce faux témoignage s’ajoute à d’autres informations bidonnées, comme les comptes offshores d’Emmanuel Macron aux Bahamas, l’oreillette fictive du débat, la fausse capture d’écran d’un SMS, et l’intox sur le financement saoudien de la campagne d’Emmanuel Macron.

Vous avez aimé cet article ?
Partagez-le sur les réseaux sociaux !

AUJOURD'HUI SUR BOULEVARD VOLTAIRE