Présidentielle 2017

À cet ami de droite qui veut voter Macron…

Chef d'entreprise
 

Nous nous sommes connus il y trente ans dans une classe préparatoire de province. Nous avions dix-huit ans, Madonna était à son apogée. Mais peut-on connaître jamais tout à fait ses amis ? Hier, tu t’es dit prêt à voter Macron ! Ton cœur est à droite mais Fillon t’a profondément déçu, me dis-tu.

Veux-tu vraiment repartir pour cinq ans avec la gauche ?

L’OPA de Macron sur la droite est une tromperie. Tu as des doutes ? C’est compréhensible : son programme est un attrape-tout. Macron est une lanterne magique qui projette sur le mur du spectateur ce qu’il lui plaît de voir. Dis-moi qui tu hantes, je te dirai qui tu es. Macron est soutenu par Hollande et par une bonne partie de son gouvernement. Sa garde rapprochée est composée de personnalités bien à gauche comme Ismaël Emelien, le communicant de DSK, ou Arnaud Leroy, député PS. Macron est le loup déguisé en grand-mère du conte de Perrault. N’ayons pas la naïveté du Petit Chaperon rouge.

Veux-tu vraiment payer encore plus d’impôts ?

Sous Hollande, l’État t’a prélevé 4.500 euros de plus par an. Avec Macron, ça ne va pas s’améliorer. Il ne réformera jamais ce système étatique surpuissant qui l’a soutenu. L’assistanat que financent tes impôts va aussi empirer. Avec l’octroi du chômage aux démissionnaires, on n’est pas loin du salaire universel de Benoît Hamon.

Souhaites-tu voter pour un candidat qui nie l’identité française ?

La France doit rester une terre d’accueil. En regardant tes enfants jouer, tu t’inquiètes pour le futur qui les attend, entre communautarismes, menaces islamistes et risques de libanisation. Sur l’immigration, Macron s’inscrit clairement à gauche, cette gauche qui vota le regroupement familial en 83, cette gauche qui veut plus de migrants avec les risques terroristes afférents. Désolé d’être brutal. Si de prochains Bataclan surviennent, tu n’auras que ton mur Facebook pour pleurer.

As-tu pensé au chaos qui suivra l’élection ?

Emmanuel Macron, petit prince des médias, pourra-t-il jamais gouverner ce pays ? Avec quelle majorité ? Celle de ses followers Twitter ? Macron entraîne avec lui une parade de Mardi gras bariolée qui va de Cohn-Bendit à Hue et qui ne mènera nul part.

Macron est une auberge espagnole où les naïfs espèrent, où les opportunistes veulent se servir. Macron pourra-t-il compter sur des gens qui ont trahi ? Sur François Bayrou ? Sur Manuel Valls ? Rien n’est moins sûr.

Tout ce qui brille n’est pas or. Le candidat d’En Marche ! est un pur produit marketing, un buzz, comme disent les branchés. Les « affaires » de Fillon ne sont que broutilles montées en épingle. La chorégraphie des juges d’extrême gauche et des médias trop bien informés n’est pas le fruit du hasard.

Nous sommes à droite parce que nous aimons la liberté, celle d’entreprendre et de penser. Mais aussi parce que nous aimons ce pays. Si tu n’apprécies pas l’homme en François Fillon, vote au moins pour les valeurs qui sont celles des gens qui le portent.

POUR ALLER PLUS LOIN