À SUIVRE

29 juin : Soirée de SOS Chrétiens d’Orient au bénéfice du quartier arménien d’Alep

La vitalité de l’association française SOS Chrétiens d’Orient témoigne de la vocation supérieure de notre pays. Depuis trois ans et demi, elle accomplit un devoir qui n’est pas simplement humanitaire mais aussi culturel et civilisationnel, et qui concerne tous les Français conscients de cette histoire.

Le 29 juin, rejoignons Patrick Buisson, Éric Zemmour, Jean-Christophe Buisson et d’autres grands auteurs pour une soirée festive et communautaire.

On y lira un texte magnifique de Richard Millet qui nous rappellera que, par-delà leur souffrance, les chrétiens d’Orient sont le « sel de la terre » et nous adressent un message.

Vous pouvez prendre vos places en cliquant ici (2 séances, à 21 h 30 et 22 h 30).

Le 29 juin prochain, SOS Chrétiens d’Orient propose une soirée avec pour thème: Les chrétiens d’Orient et leurs martyrs.
En quoi consiste exactement cette soirée ?

C’est une soirée qui est au bénéfice du quartier arménien d’Alep.
Il faut savoir que SOS Chrétiens d’Orient est l’association française la plus présente à Alep.
Elle a d’ailleurs longtemps été la seule.
A Alep, nous aidons toutes les communautés, notamment les chrétiens arméniens dont certains quartiers jouxtaient les quartiers les plus islamistes.
Ils ont donc beaucoup souffert.
Comme vous le savez, les Français se sont mobilisés. Il existe toute une communauté pour soutenir les chrétiens d’Orient.
Que signifient ces chrétiens d’Orient ?
Il signifie qu’il y a une vocation supérieure de la France.
Nous avons un devoir qui n’est pas simplement humanitaire mais aussi civilisationnel d’aider les chrétientés orientales.
Pour aider cette chrétienté orientale, nous avons réussi à mener un combat important pendant trois ans et demi. Ce combat est aussi culturel.
Richard Millet a donc accepté de nous faire un texte intitulé: Les chrétiens d’Orient, martyrs et témoignages de Saint Paul à nos jours.
Il faut comprendre que derrière leurs souffrances, il y a un message. Il s’agit bien du « sel de la Terre » que ces chrétiens arméniens.
Ce texte est magnifique. Il est dit par deux voix très plaisantes, celle de Charlotte d’Ornellas et du père de Pommerol, de l’Abbaye royale du Val de Grâce.
C’est un lieu magnifique qui incarne bien cette histoire française.
Cette histoire française n’est pas sécable et ne peut pas être départie de tout ce qu’elle a d’important avec ces chrétientés orientales.
La culture française, c’est aussi la littérature. Nous aurons de nombreux auteurs qui viendront marquer leur solidarité avec les chrétiens d’Orient. Je pense à Patrick Buisson, Éric Zemmour, Jean-Christophe Buisson, toute une série de personnalités connues qui ont toujours marqué leur soutien et leur charité pour les chrétiens d’Orient.
C’est donc une soirée à la fois festive et amicale. C’est aussi une soirée communautaire. Nous nous réunissons pour dire dans Paris, dans le cœur de Paris, dans le cœur historique de notre pays, que nous sommes solidaires des chrétiens d’Orient et que nous ne les abandonnerons pas, tout spécifiquement les chrétiens syriens qui continuent à souffrir et qui continuent parfois à se sentir abandonnés.

A qui s’adresse cette soirée exactement ?
Comment peut-on y aller ?

Vous pouvez aller sur le site de SOS chrétiens d’Orient: http://www.soschretiensdorient.fr
Vous y trouverez toutes les informations.
Il suffit d’acheter sa place.
Vous avez deux séances, une à 21h30 et une autre à 22h30.
Je vous encourage à aller à celle de 22h30, car ce sera encore plus beau avec la nuit.
Vous pourrez y rencontrer tous les acteurs, tous les chefs de missions et les dirigeants de SOS chrétiens d’Orient, mais aussi les membres de son bureau et les anciens volontaires.
Vous pouvez venir tout simplement en prenant votre place en incitant vos amis, votre famille à le faire.
Dans une période où tout le monde est un peu en recherche de repères, je crois qu’il est important de pouvoir nous concentrer sur des causes qui nous tiennent tous à cœur et qui nous réunissent.
Celle-ci réunit tous les Français qui sont conscients de cette histoire, et conscients de notre devoir d’engagement dans la société.
Je crois qu’ils seront très heureux de le faire ce 29 juin pour montrer que notre voix compte, qu’elle porte et que nous n’abandonnerons pas les chrétientés orientales.

POUR ALLER PLUS LOIN